Comment devenir RGE et quels sont les avantages au label ?

Rédigé par Lorraine Veron
Mis à jour le 24 mai 2024
Temps de lecture : 5 min
devenir RGE obtenir le label Reconnu Garant de l'Environnement

Besoin de leads ? 👇

Dans le secteur de la rénovation énergétique, la certification RGE — Reconnu Garant de l’Environnement — est une étape incontournable pour tout professionnel qui veut développer sa clientèle. Mais en quoi consiste ce label ? Pourquoi est-ce important de l’obtenir ? Comment s’y prendre pour être certifié ? Hellio vous donne toutes les informations pour devenir un professionnel RGE.


Rejoignez un réseau de professionnels qualifiés


La certification RGE : qu’est-ce que c’est ?

Selon l’Agence de la transition écologique (ADEME), on compte 63 041 professionnels RGE en février 2023 en France. Derrière cette abréviation, il faut comprendre « Reconnu Garant de l’Environnement ». Plus précisément, l’obtention de ce label — qui a fait l’objet d’une réforme en 2020 pour l’améliorer — requiert certaines qualifications et certifications.

picto-label-check-bleuAccorder l’accréditation RGE suppose de vérifier les capacités techniques du professionnel dans son domaine d’expertise : pompe à chaleur, solaire photovoltaïque, audit énergétique, isolation thermique, etc. En tout, ce sont 19 opérations qui sont concernées par le dispositif.

En complément, les compétences du professionnel seront examinées à la loupe pour confirmer qu’il est en mesure d’accomplir dans les règles de l’art le chantier de rénovation énergétique qui lui est confié.

Mais ce n’est pas tout. La situation fiscale de l’entreprise est également étudiée ainsi que la souscription aux assurances obligatoires liées à son activité.

Il s’agit donc d’apprécier le travail du professionnel dans sa globalité, sur le plan technique et administratif, dans son domaine d’expertise, pour lui accorder une certification qui attestera ses compétences.

Il faut avoir en tête qu’en fonction de votre secteur d’activité, le label sera décerné par un des organismes dédiés : Qualibat, Qualit’ENR, Qualifelec, Certibat, Céquami.

Deux institutions professionnelles peuvent également délivrer le label RGE. Il s’agit de la Fédération Française du Bâtiment (FFB) et la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du bâtiment (CAPEB).


Obtenir le label RGE : une étape incontournable pour les artisans

Il est devenu indispensable d’obtenir la certification RGE lorsqu’on exerce dans le secteur de la rénovation énergétique ou dans celui des énergies renouvelables.

Un gage de qualité dans la réalisation des travaux

Face aux nombreuses arnaques constatées sur le marché de la rénovation énergétique ces dernières années, les clients cherchent à obtenir des garanties de sérieux de la part des entreprises qu’ils sollicitent.

picto info HellioL’INFO HELLIO :

Chez Hellio, nous choisissons nos artisans avec soin et nous avons mis en place une politique qualité renforcée afin de lutter contre les fraudes.

De ce point de vue, la qualification RGE est le gage que le professionnel choisi a fait l’objet d’un examen approfondi de son activité par un organisme indépendant.

C’est donc un signe de qualité pour les particuliers qui peuvent vérifier facilement si une entreprise est ou non labellisée RGE. En effet, la délivrance de la certification vous classe directement dans l’annuaire des professionnels RGE, ce qui améliore votre visibilité auprès de vos futurs clients.

Dès son obtention, n’hésitez pas à faire savoir à votre clientèle que vous être labellisé RGE, par tous les moyens de communication possible : signalétique sur votre véhicule professionnel, mention sur votre site internet ou sur vos réseaux sociaux.

Une condition pour le versement des aides financières

main-piece-euro-primePar ailleurs, la certification RGE de l’entreprise est une condition pour obtenir les principales aides financières pour des travaux de rénovation énergétique.

En effet, l’État a souhaité subventionner les travaux de performance énergétique réalisés dans les règles de l’art. C’est la raison pour laquelle le label RGE de l’entreprise concernée doit être justifié auprès de l’administration pour bénéficier des aides financières.

Ma Prime Rénov’, primes liées au dispositif des Certificats d’économies d’énergie (CEE), éco-prêt à taux zéro : ils sont tous soumis à une condition de réalisation des travaux par un professionnel qualifié RGE.

C’est une raison de plus pour pousser toute entreprise exerçant dans le secteur de la rénovation énergétique à faire les démarches pour obtenir ce label. Pourtant, les derniers chiffres publiés en 2023 montrent une baisse des entreprises RGE...

En outre, depuis janvier 2024, les montants MaPrimeRénov' dédiés à la rénovation d'ampleur de maisons, appartements et copropriétés ont fortement augmenté. Les projets de rénovations performantes devraient donc s'accélérer ! D'autant plus que le gouvernement prévoit de réaliser 200 000 rénovations d'ampleur en 2024 (contre 90 000 en 2022).

miniature-infographie-entreprises-RGETéléchargez notre infographie sur les entreprises labellisées RGE en 2024 : évolution, projection, répartition par domaine de travaux...


Devenir RGE : tout savoir sur le parcours de certification

Hellio vous donne toutes les informations pour être certifié RGE.

Les démarches à réaliser pour obtenir la qualification RGE

Pour devenir un professionnel RGE, vous devez vous rapprocher de l’un des organismes en fonction de votre branche d’activité :

  • Qualibat vise les travaux dans tout domaine relatif à l’efficacité énergétique et aux énergies renouvelables.
  • Qualit’ENR concerne les installations d’équipements d’énergie renouvelable.
  • Qualifelec regroupe les travaux électriques liés à la rénovation énergétique, dont l’installation de panneaux photovoltaïques.
  • Certibat vise les offres globales de rénovation énergétique.
  • Céquami concerne les gros travaux, de type rénovation globale d’un logement.

Vous recevrez ainsi le dossier nécessaire à remplir pour obtenir votre certification. Vous devrez également fournir de nombreux documents pour attester la régularité juridique et fiscale de votre entreprise.

picto-demarche-obtentionUne formation est-elle obligatoire pour être labellisé ? Non, ce n’est pas une étape indispensable. L’obtention de la certification suppose la réussite d’un QCM. Les qualifications que vous avez déjà obtenues par le passé peuvent suffire.

À noter que certains diplômes permettent même d’éviter de se soumettre au QCM. Renseignez-vous auprès de l’organisme délivrant le label RGE.

Mais si vous pensez avoir besoin d’une remise à niveau, n’hésitez pas à suivre une formation. Vous serez accompagnés et aurez ainsi davantage de chances d’obtenir votre certification.

picto astuce HellioL’ASTUCE HELLIO :

Une partie du coût de votre formation peut être prise en charge, notamment par le biais des CEE. Renseignez-vous !

L’organisme FEEBAT RENOV propose plusieurs cursus permettant de devenir un professionnel RGE. Plusieurs centres sont répartis un peu partout sur le territoire, pour être au plus près des professionnels du bâtiment concernés. La durée du cursus est comprise entre 2 et 5 jours et alterne entre cours théoriques et cas pratiques. Certains d'entre eux sont accessibles à distance, ce qui vous permettra de poursuivre votre activité dans les meilleures conditions possibles.

Côté investissement, il faudra compter entre 600 et 700 euros pour les cours.

Une fois votre dossier examiné et approuvé et le cas échéant votre QCM réussi, vous obtiendrez le label RGE.

Contrôles et mise à jour nécessaires dans le cadre du label RGE

chronometre-gain-tempsUne fois le précieux sésame obtenu, vous n’en aurez pas fini pour autant. En effet, votre label sera valable 4 ans. Et pendant cette période, vous serez soumis à des contrôles annuels pour confirmer le respect de vos obligations administratives.

Vous ferez également l’objet d’une vérification sur un de vos chantiers, dans les deux ans suivant la délivrance de l'attestation.

À noter que vous devrez payer le coût de la certification, en complément du prix initial de la formation. Pour la durée totale de 4 ans, il faudra débourser entre 300 et 1 000 euros.

Au bout de 4 ans, vous devrez demander le renouvellement de votre accréditation.

Enfin, sachez que vous n’aurez la qualification RGE que pour l'activité contrôlée par l’organisme que vous aurez choisi. Ainsi, si vous êtes certifié pour la pose de pompes à chaleur, vous ne pourrez pas vous prévaloir du label pour d’autres travaux de rénovation énergétique sans avoir obtenu la certification RGE correspondante.

Picto_arnaque_rougeL’organisme peut délivrer des sanctions, comme le retrait du label en cas de non-respect de ses obligations par l’entreprise. Il est donc primordial de maintenir un niveau élevé de qualité sur tous les chantiers.

Artisan ou professionnel du bâtiment spécialisé dans la rénovation énergétique, être labellisé RGE est devenu indispensable. Prenez le temps de réaliser les démarches nécessaires pour être reconnu dans votre secteur d’activité. Et une fois la certification obtenue, vous pourrez envisager d’intégrer notre réseau Hellio Pro pour accélérer et pérenniser le développement de votre clientèle.

À lire aussi : Entreprise en rénovation globale : quelle entreprise choisir ?


Vous recherchez des leads pour votre activité ?


Tags associés : Conseils, RGE

picto rédacteur blanc

Cet article a été rédigé par Lorraine Veron,

Juriste de formation, Lorraine a travaillé 9 ans dans le secteur de l'énergie avant de se tourner vers la rédaction web.

Notre équipe de journalistes et rédacteurs publie des articles sur tous les sujets de l'énergie : rénovation énergétique, aides financières, nouvelles lois... Nous nous efforçons de les mettre à jour régulièrement. Toutefois, si vous avez un doute sur une information, n'hésitez pas à nous en faire part.

Pour plus d'informations,

Hellio, votre énergie a de l'impact
Hellio, votre énergie a de l'impact
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Prime énergie

Retrouvez toutes nos solutions en économies d’énergie